Top 10 des conseils pour accélérer son processus de recrutement

Publié le

D’après une enquête réalisée par le cabinet Robert Half, un recrutement en France prend entre 2 et 5 semaines. Il peut aller  jusqu’à 9 semaines pour certains postes, selon l’Apec. En Allemagne, le temps moyen de recrutement est de 29 jours, tandis qu’il est de 23 jours aux États-Unis. Les entreprises en France doivent donc encore fournir des efforts pour optimiser et accélérer leurs processus de recrutement.


Temps moyen de recrutement en France

En effet, les enjeux sont multiples. Un processus long affecte l’image de l’employeur, et coûte cher. De plus, un long processus de recrutement n’est pas forcément signe que le candidat recruté sera le bon. Au contraire, si un candidat n'est pas impatient de connaître la décision finale, c'est qu'il est surement moins intéressé. Un autre risque d'un processus long est que le recruteur sélectionne finalement un candidat par dépit. 

Accélérer le processus de recrutement doit donc être une priorité RH. Voici 10 conseils pour y parvenir.

Top-10-des-conseils-pour-accelerer-son-processus-de-recrutement

1. Définir rigoureusement les besoins du poste et le profil

Recruter prend du temps lorsque vous n’avez pas clairement défini vos attentes. Vous devez fournir une description de poste pertinente, aussi précise que possible, pour éviter les candidatures impertinentes. Vous évitez ainsi de gaspiller du temps à évaluer des profils qui, finalement, ne coïncideront pas avec les besoins de l’entreprise. 

Il faut également dresser le profil de votre candidat idéal, le personae du recrutement, et priorisez les critères de sélection.  Enfin, une claire définition du poste et du profil vous donnera un premier indice sur la niche dans laquelle votre sourcing aura de meilleures chances d’aboutir.

Vous économiserez ainsi du temps à 3 niveaux : 

  • moins de candidatures non conformes
  • moins de tri des candidatures reçues grâce à la détermination d’un profil-type de candidat
  • un sourcing productif.

2. Choisir la méthode de la cooptation

Le système de recommandation ou de cooptation est souvent bien plus efficace et plus rapide, que n’importe quel autre système de recrutement. En effet, il se fait par l’intermédiation d’une personne à laquelle les deux parties (l’entreprise et le candidat éventuel) font confiance. 

Celui qui recommande ne voudra pas risquer de conseiller un mauvais profil et celui qui est recommandé, ne souhaitera pas être à la hauteur de sa recommandation. Le taux de turnover, qui double le temps du recrutement est alors très faible. De plus, le système de cooptation permet de ne pas passer par toutes les longues étapes du recrutement : sourcing, sélection, entretiens de plusieurs candidats. 

La méthode de cooptation peut aussi être automatisée. Il convient pour cela de bâtir un système informatisé de recommandations et de notification sur les réseaux sociaux et les réseaux professionnels. Vous êtes alors notifié lorsqu’un profil similaire à celui que recherche l’entreprise apparaît, par exemple.


3. Impliquer les bonnes personnes dès le début

Les allers et les retours entre le service RH et les autres personnes impliquées dans le processus de recrutement allongent la procédure. Ainsi, dès le début, il convient d’identifier toutes les parties à impliquer, en définissant celles dont l’avis est absolument nécessaire et celles dont l’avis n’est que consultatif. En effet, la collégialité ou une trop longue validation hiérarchique a tendance à décupler la durée du recrutement. Attendre leurs retours prend du temps. Le mieux est de se cantonner à une équipe de taille réduite, apte à prendre et à assumer les décisions. Puis, il faut fixer des rendez-vous hebdomadaires ou des systèmes d’alerte à chaque fois que leurs retours sont requis.


4. Réduire les étapes

Dans le domaine du recrutement, la règle « less is more » est également recommandé. Ainsi, définissez bien en amont du recrutement, les étapes par lesquelles les candidats devront passer. D’ailleurs, tenez-les informés des différentes étapes. 

Ne multipliez pas les tests et les entretiens, car si vous n’êtes pas convaincu, c’est souvent parce que ce n’est pas la bonne personne. En outre, seulement 48 % des candidats sont prêts à assister à un second entretien. Si vous en créez un troisième, vous risquez davantage de décourager et d’entacher votre image que de faire un recrutement de qualité. Ayez à disposition une grille d’évaluation en fonction des critères que vous aurez priorisés et tenez-vous-en à cette grille.


5. Fixer des deadlines

Cela peut sembler anodin, mais pour accélérer son processus de recrutement, il faut tout simplement fixer des deadlines par étape : combien de temps pour le sourcing, combien pour la présélection et combien pour une prise de décision finale. De même, il faut fixer une deadline pour les entretiens, les organiser à peu près au même moment pour ne pas avoir un laps de temps trop grand entre deux entretiens. Vous évitez ainsi la perte de temps et l’éparpillement.


6. Inclure l’intelligence artificielle (IA) dans son processus de recrutement

La nouvelle technologie réduit les délais dans beaucoup de domaines, y compris dans celui du recrutement. Incluez l’Intelligence artificielle (IA) dans votre système de recrutement pour accélérer le processus, notamment au niveau de la présélection. De plus, l’IA est une excellente alternative en cette période de crise sanitaire, qui limite la possibilité de contacts humains et d’évaluation en présentiel. Les grandes entreprises comme L’Oréal ou encore, Amazon s’y mettent déjà. L’IA peut servir à un repérage des mots-clés dans les CV et lettres de motivation, pour analyser le langage et les vocabulaires. Elle peut aider dans un entretien vidéo pour décoder le langage non-verbal. Elle est d’ailleurs intégrée à beaucoup d’ATS (ApplicantTracking System) démocratisé aujourd’hui.


7. Rester souple

La réalité du marché oblige aujourd’hui à inclure la flexibilité dans son recrutement. Comme partout, on ne peut pas tout avoir et il convient d’accepter de recruter un profil qui ne correspond pas à 100 % des critères. Il ne faut pas tomber dans ce que les experts RH appellent « la malédiction du candidat parfait ». Encore une fois, la priorisation des critères de choix est essentielle. Quels soft-skills sont impérativement requis ? En effet, une faille au niveau des hard-skills pourra toujours être corrigée par une formation à l’onboarding. Un changement de personnalité est plus compliqué.


8. Sécuriser l’engagement dans le processus du recrutement

L’un des facteurs qui rallonge la durée d’un recrutement est la perte d’un bon candidat en cours de route. Le profil est perdu à cause d’une mauvaise expérience-candidat et votre image en subit les conséquences. Il y a aussi le risque de démission dès les premiers mois de travail et ainsi, un turnover particulièrement élevé. Par conséquent, l’une des astuces pour accélérer le processus de recrutement réside également dans la sécurisation de l’engagement du candidat : écoute des attentes du candidat pour améliorer son expérience, communication régulière et effective avec le candidat et onboarding de qualité.

 

9. Recruter avant d’en avoir besoin

Le meilleur moyen d’accélérer le processus de recrutement est d’avoir des candidats à recruter au sein de l’entreprise sans avoir à lancer des offres d’emploi. Pour ce faire, il faut faire une gestion prévisionnelle des emplois et des compétences, en anticipant les recrutements. 

Recruter les alternants ou les stagiaires décuple vos chances de trouver un bon candidat. Vous les recrutez bien avant que vos besoins n’émergent vraiment et les formez. Une fois que le besoin se fait ressentir, vous formalisez leurs contrats (qui auparavant était un contrat de stage, d’apprentissage ou de professionnalisation). Ce système permet d’économiser du temps, mais aussi de maîtriser les coûts du recrutement et de pouvoir prétendre aux aides et exonérations proposées par l’État pour ce type de recrutement.


10. Se faire aider par des professionnels

Enfin, recourir à des professionnels du recrutement permet aussi d’accélérer le processus. Non seulement, ils ont accès à un plus grand vivier de talents dans le domaine-cible, mais ils disposent également de tous les outils pour recruter bien et vite.

 

Recruter avec Hunteed pour accélérer le processus de recrutement

Avec Hunteed, la durée du recrutement est optimale. En effet, cette plateforme de recrutement en ligne propose à lui seul toutes les astuces conseillées dans le présent article. Sa méthode est de collaborer avec les entreprises pour définir scrupuleusement les besoins du poste et toutes les personnes intra-entreprises à impliquer. Le recrutement est conduit par des experts du recrutement. Les entreprises bénéficient donc directement du réseau de talents de ces professionnels et de leur savoir-faire. Le recrutement est conduit de manière à être plus court et plus efficace. En tant que plateforme en ligne, Hunteed utilise alors tous les outils de nouvelle technologie pertinents, comme les ATS. Professionnel, il fournit la garantie de l’engagement (garantie contre le turn-over) et de la qualité du candidat recruté.