Candidat, Digital, Recruter, Conseils d'expert

    Comment attirer et recruter des candidats passifs ?

    Publié le

    D’après un rapport LinkedIn sur les tendances des talents, un peu moins de la moitié des salariés en poste à plein temps restent ouverts à des discussions avec un recruteur potentiel.

    Avec la pénurie actuelle de talents et la difficulté omniprésente du recrutement, les candidats passifs constituent un vivier non négligeable. Attirer et recruter des candidats qui ne cherchent pas forcément un emploi est donc devenu de plus en plus fréquent dans la stratégie de recrutement. Cette tâche n’est plus exclusivement réservée aux chasseurs de têtes. Elle est fortement utile pour n’importe quel recruteur et lui est d’ailleurs pleinement accessible. Les réseaux sociaux et les nouvelles technologies ont permis et faciliter le recrutement d’un candidat passif.

    Cependant, ce type de recrutement présente des problématiques différentes par rapport au recrutement d’un candidat actif. En effet, il faut savoir être visible et surenchérir dans son offre, parce que le candidat a souvent déjà un travail à son actif.

    Les différents types de candidats passifs

    Le candidat passif est celui qui n’agit pas dans le sens de la recherche d’emploi. Cependant, il y a plusieurs types de candidats passifs. Connaître et comprendre leur différence vous permet d’adapter votre stratégie de recrutement. Généralement, 85 % sont « recrutables », à divers degrés de volonté.

    Recrutement de candidats passifs, les différents types de candidats passifs

    1. Le passif semi-actif

    Cette première catégorie correspond aux employés déjà en poste qui, sans chercher un emploi, discute avec son réseau d’opportunités potentielles. Ainsi, ils leur demandent de leur informer lorsqu’un poste se libère et parlent ouvertement à d’autres recruteurs sur les réseaux sociaux. D’après le rapport LinkedIn Talent Trends, ce type de candidat passif représente 15 % des employés sur le réseau.

    2. Le passif en veille

    Cette seconde catégorie regroupe les employés qui sont à l’écoute des opportunités du marché du travail. Ces employés ne font aucune démarche active vers un recruteur, mais se tiennent informés des possibilités. Ils ne postulent généralement pas, sauf si un détail dans l’offre les convainc suffisamment pour sortir de leur zone de confort ou s’ils sont approchés. Ils représentent 25 % des personnes sur LinkedIn.

    3. Le passif ouvert

    Le passif ouvert n’agit pas et ne se renseigne pas. Par contre, le moment venu, s’il est approché, il reste ouvert à tout changement et étudiera l’offre avec soins. L’attractivité de l’entreprise, les modalités de l’approche et le poids de l’argumentation sont autant de détails qui pèseront dans la balance, lorsqu’il aura à se décider. 45 % des talents sur LinkedIn sont des candidats passifs ouverts.

    4. L’indisponible

    Il s’agit du type de candidat qui se satisfait dans le poste qu’il occupe. Il n’est pas intéressé par un nouvel emploi et est souvent réticent à discuter de cette opportunité. Seul un argument qui lui parle pourra l’inciter à en discuter. 15 % des employés sont dans cet état d’esprit.

     

    5 Règles d’or dans l’attraction et le recrutement de candidats passifs

    Les phases de recrutement sont les mêmes que pour un candidat actif :
    Sourcing – offre de recrutement – suivi des candidatures et sélection – recrutement définitif.

    Cependant, il convient de respecter certaines autres règles tout au long de la procédure de recrutement pour pouvoir attirer et recruter efficacement celui qui n’a pas d’intérêt particulier (au premier abord) à travailler chez vous. Voici donc 5 règles d’or à respecter.

    1. Soigner son image de marque employeur

    Votre image en tant qu’employeur doit être irréprochable. Cela suppose avant tout que vous ayez une image et une réputation. Les candidats passifs sont surtout attirés par les marques connues et se méfient de celles qui ne le sont pas. Ils ne changeront certainement pas un emploi et un employeur qu’ils connaissent, contre l’inconnu.

    Ensuite, cela suppose également de soigner votre réputation (donc votre e-réputation). Votre marque employeur doit faire apparaître vos atouts, tout en étant réaliste et fidèle par rapport à la réalité. Elle doit être en tout temps soignée. Dès votre nom, le candidat passif doit être capable de percevoir les différences avec son poste actuel ou au moins, être curieux d’en connaître la teneur.

    2. Être patient

    Le recrutement d’un candidat passif doit être un véritable composant de la stratégie de recrutement. Il faut anticiper par rapport aux besoins de l’entreprise et le cas échéant, déjà faire du sourcing par anticipation pour repérer CE candidat potentiel. Penser à chercher et recruter un candidat passif, au moment où le poste a besoin d’être pourvu, est une erreur. En effet, vous devez prendre le temps de créer une relation avec ce candidat pour le mettre en confiance. Vous devez être là lorsqu’ils veulent être disponibles. En vous connaissant, il sera davantage susceptible de vouloir travailler avec vous et de changer ses plans de carrière.

    3. Avoir une approche aussi personnalisée que possible

    Le candidat passif doit sentir que c’est lui que vous voulez dans votre entreprise. La considération est en effet, l’un des premiers facteurs de motivation au sein d’une entreprise. À plus forte raison, elle impacte la décision de changer d’employeur. Aussi, la première approche doit être soignée et personnalisée. Elle doit démontrer l’intérêt que vous portez à la personne et ne créer aucune surprise, ni aucun facteur d’incompréhension ou de démotivation. Elle doit également démontrer que vous avez pris le temps de connaître le candidat et ses compétences.

    Dans la mesure du possible, cette approche doit viser une rencontre physique. En décrochant un rendez-vous en face-à-face, vous aurez davantage la possibilité de présenter vos arguments et de faire la preuve de ce que vous dites.

    4. Présenter un argumentaire bien posé

    Pour recruter un candidat passif, vous devez le convaincre que vous êtes une meilleure option pour sa carrière et sa vie en général. Vous ne devez donc pas l’approcher sans avoir préparé cet argumentaire. Il est important d’avoir des informations complètes sur votre offre (quel salaire vous offrez, comment va se dérouler l’essai, quelles sont les valeurs de l’entreprise, comment se déroulera le quotidien du travail en général, …). En outre, vous devez anticiper les besoins de ce candidat.

    Top 5 des motivations qui pourraient pousser un candidat passif à considérer une nouvelle opportunité

    D’après LinkedIn, le premier facteur qui motive un candidat passif à accepter une autre offre de recrutement est le salaire. Le second est l’équilibre entre vie privée et vie professionnelle. Le challenge offert par le nouveau poste ou encore, l’avancement dans la carrière est également un argument de taille. Toujours d’après LinkedIn, un candidat passif considère l’impact du poste – tant sur sa vie que sur la société, en analysant le nouveau poste qui lui est proposé. Puis, il analyse ses relations potentielles avec son supérieur, la sécurité de l’emploi ainsi que les avantages logistiques du poste. Le titre n’est qu’un critère secondaire.

    Votre argumentaire doit donc considérer - au minimum, ces points identifiés comme influant la décision finale du candidat passif.

    5. Avoir une attitude négociatrice

    Enfin, recruter un candidat passif est une affaire de négociation, pour aboutir au win – win. Vous devez être prêt à céder sur certains points secondaires, si le candidat le demande. S’il ne trouve pas qu’il gagne suffisamment en rompant son contrat actuel, la personne concernée préférera rester là où il est. Ainsi, de prime abord, vous devez lister les points sur lesquels vous êtes intransigeants et les autres points sur lesquels vous êtes prêts à négocier. N’hésitez pas à proposer des alternatives, si la situation l’exige.

    Où trouver des candidats passifs ?

    Trouver un candidat passif peut sembler plus difficile qu’en trouver un autre, actif. En fait, il suffit souvent d’être présent sur les bons réseaux afin de pouvoir faire la connaissance de candidats potentiels.

    1. Les réseaux professionnels

    Les réseaux sociaux professionnels comme LinkedIn sont une véritable mine à candidats passifs. Ce sont les premiers endroits dans lesquels vous pouvez évaluer des compétences et repérer un candidat qui conviendrait parfaitement à votre entreprise. À côté de ces réseaux, les sites, forum et réseaux spécialisés sont également d’excellentes sources de contacts de candidats passifs (exemple : Agrilinks, dans le domaine de l’agronomie ou BatiActu, dans le BTP).

    2. Les CVthèques

    Les CVthèques concurrencent encore les réseaux sociaux professionnels. De plus, ils permettent souvent d’affiner vos recherches en apposant vos critères (géographiques, linguistiques, …). Les CVthèques sont encore nombreux aujourd’hui, à l’instar de Viadéo ou encore de CVaden.

    3. Les réseaux sociaux non professionnels

    Souvent oubliés, les réseaux sociaux à vocation non-professionnels (à première vue) comme Facebook ou Twitter constituent un véritable vivier de candidats passifs. Il suffit de savoir bien les utiliser pour votre recrutement. Ainsi, vous pouvez, par exemple, être membres de groupes de discussions professionnelles et repérer les commentaires et les profils intéressants.

    4. Les événements

    Les professionnels sont souvent présents dans les événements en tous genres. Ils vous permettent ainsi d’entrer en contact personnellement avec des talents éventuels et de démontrer votre attractivité à ses talents. Plus tard, les recontacter pour les recruter sera plus aisé.

    5. Les contacts de vos contacts : la cooptation

    Enfin, il est également possible d’attirer et de repérer des candidats passifs par le moyen de la cooptation ou parrainage. Dans ce système, vous amenez vos employés ou vos collaborateurs à rechercher dans leur entourage une personne susceptible d’être qualifié pour un poste – même si celui-ci travaille déjà ailleurs. Ce type de recrutement représente d’ailleurs 37 % des recrutements de cadres en France. Même s’il est souvent assorti d’une prime de cooptation, vous faites des bénéfices en recrutant un profil compétent et expérimenté et en économisant de l’argent et du temps sur le recrutement proprement dit.

     

    Attirer et recruter des candidats passifs avec Hunteed

    Hunteed est une plateforme de recrutement qui peut mettre à votre disposition son vivier de talents passifs. Il utilise aussi bien le système de cooptation, tout comme il peut fonctionner comme un véritable CVthèque. Avec la publication gratuite de vos annonces, vous faites déjà un pas sans frais vers divers candidats passifs.