Conseils d'expert

Recrutement : les 7 des erreurs à éviter

Par L'équipe Hunteed

Le recrutement est un processus devenu de plus en plus complexe, notamment à cause de la pénurie de talents. Trouver le profil idéal peut demander du temps et beaucoup d’efforts. Aucun recruteur ne peut se permettre de recruter le mauvais candidat au risque de devoir tout recommencer et perdre ainsi, non seulement du temps, mais aussi de l’argent. Pourtant, de nombreux professionnels commettent encore certaines erreurs qui les empêchent d’atteindre leur objectif. 

Voici donc les 7 plus grandes erreurs souvent commises par les responsables du recrutement.

Le top 7 des erreurs à éviter dans un processus de recrutement

1. Mener un processus de recrutement mal structuré

L’anticipation est une qualité que chaque recruteur doit avoir dans la mesure où il doit être capable de déterminer en amont ce dont l’entreprise a besoin sur le long terme. Il est essentiel de comprendre ce que la société souhaite réaliser au cours des cinq prochaines années et comment les ressources humaines vont devoir travailler et collaborer pour y arriver.

Pour recruter de façon stratégique, il faut mettre en place un processus de recrutement efficace et bien structuré. Rien ne sert de se précipiter et pourtant, plusieurs recruteurs privilégient la vitesse à la qualité. Cela les conduit souvent à sauter des étapes importantes du processus de recrutement. Il arrive qu’un responsable recrutement embauche un candidat qui ne réponde pas totalement aux critères recherchés. Le manque de structure dans le processus mène généralement au recrutement d’un candidat non adapté, ce qui peut réduire la productivité de toute l’équipe et entraîner rapidement un turnover.

Notre conseil : Bien que l’idéal serait de trouver rapidement un talent pour occuper le poste vacant, les employeurs doivent chercher à équilibrer la vitesse et la qualité du processus de recrutement. Pour ce faire, soyez parfaitement organisé et ne laissez rien au hasard. Notez noir sur blanc et dans le bon ordre toutes les tâches à réaliser au long du process et établir des deadlines : description détaillée du poste, diffusion de l’annonce sur les bons supports de communication, traitement des dossiers de candidature, présélection, vérification des antécédents, entretiens d’embauche, etc. Avoir les étapes du processus de recrutement à portée de main permet de savoir à quel moment vous devez faire telle ou telle tâche.

2. Ne pas attirer le bon candidat

Être un recruteur efficace, c’est avoir la capacité d’attirer le bon candidat. Il est de plus en plus difficile de trouver la perle rare parmi un grand nombre de postulants. Il faut savoir que les meilleurs talents sont généralement intransigeants et ont tendance à savoir précisément ce qui les intéresse. L’erreur à éviter est donc de rédiger une offre d’emploi passe-partout qui ne recueillera que les candidatures de profils « désespérés ».

Pour augmenter vos chances de séduire des candidats de qualité, rédigez une offre d’emploi unique et percutante

Une fois que vous aurez attiré suffisamment de candidats qualifiés, il va falloir vous assurer que leurs dossiers de candidature ne se perdent pas parmi tous les autres. Vous pouvez donc utiliser un ATS (Applicant Tracking System) pour collecter et organiser les informations sur les candidats. Grâce à cet outil, vous pourrez échanger avec vos collaborateurs à propos des différentes candidatures.

Notre conseil : Bien qu’il existe de nombreuses façons d’attirer de bons candidats et que de nouvelles méthodes technologiques émergent petit à petit, ne négligez pas les personnes qui travaillent déjà pour votre société. Les employés n’ont pas forcément à rester au même poste éternellement. Vous pouvez leur accorder l’opportunité de saisir de nouvelles responsabilités avant de commencer à rechercher des candidats externes. Il est intéressant de prôner la mobilité interne. Vos salariés ont déjà une connaissance des enjeux et de votre culture d’entreprise. Les faire évoluer au sein de votre organisation est un moyen de les valoriser et de leur fidéliser.

3. Ignorer les feedbacks des candidats

Très souvent, les recruteurs ont tendance à oublier de recueillir les commentaires des candidats, en particulier ceux qui ont été rejetés pour une raison ou une autre. Pourquoi ? Parce qu’ils font l’erreur de croire que leurs feedbacks seront toujours négatifs ou inutiles. Mais ce n’est pas le cas ! Les avis et commentaires des candidats, qu’ils soient retenus ou non, sur le processus de recrutement sont essentiels. Ils peuvent notamment vous aider à améliorer votre stratégie de recrutement en général.

Lorsque les candidats sont invités à donner leur avis sur leur candidature, cela améliore l'expérience candidat de 72%

Notre conseil : Élaborez un formulaire de sondage axé sur l’expérience candidat. Non seulement, cette méthode vous permet d’optimiser votre processus de recrutement, elle améliore également l’expérience des candidats qui se sentiront écoutés et donc valorisés.

4. Prendre des décisions basées sur l’intuition

L’être humain a tendance à avoir des préjugés mais c’est une chose à éviter coûte que coûte en tant que recruteur. Ne vous fiez pas à votre intuition, ni même à votre première impression. Les décisions biaisées sont un problème courant dans le monde du travail. Vous devez user de votre impartialité ainsi que de votre objectivité. Par ailleurs, vous avez désormais la possibilité de résoudre ce problème en faisant appel à des solutions basées sur l’intelligence artificielle (IA), qui, si elle maintien une neutralité, pourra faire disparaître une partie des biais qu’un humain pourrait avoir.

66% des professionnels du recrutement souhaitent utiliser l'IA pour améliorer leur capacité à identifier les bons candidats

Notre conseil : Avec l’aide de l’IA, les responsables du recrutement peuvent facilement reconnaître qui est le candidat le plus adapté au poste à pourvoir. Dépourvue d’intuition, l’intelligence artificielle effectue des évaluations totalement objectives en tenant compte des compétences avec des critères purement objectif. Elle collecte toutes les informations qu’elle trouve sur chaque candidat avant de les convertir en données exploitables. Ainsi, vous aurez moins de chances de faire des erreurs de jugement qui peuvent nuire à votre processus de recrutement et coûter très cher à l’entreprise.

5. Faire durer le processus de recrutement plus longtemps que nécessaire

Il est vrai que nous avons mentionné ci-dessus qu’il ne sert à rien de se précipiter au risque de recruter le mauvais profil. Mais cela ne veut pas dire que vous pouvez vous permettre d’étendre le temps du processus de recrutement sur une durée trop longue.

De plus, lorsque le processus dure trop longtemps, les meilleurs candidats deviennent insaisissables puisqu’ils reçoivent généralement plusieurs proposition en simultané.

Notre conseil : L’utilisation d’un logiciel de recrutement peut vous faire gagner du temps en automatisant certaines étapes du processus de recrutement, de la planification des entretiens à la vérification des antécédents et des références, en passant par la confirmation des rendez-vous, l’IA peut vous être d’une grande aide (encore une fois !).

La première chose à faire est d’identifier les obstacles majeurs dans votre processus de recrutement, puis rechercher les solutions les plus adéquates pour les surmonter. Par exemple, si vous découvrez que les candidats posent souvent certaines questions, vous pouvez mettre en place un chatbot de recrutement qui les assistera en temps réel. Mais attention, les réponses ne doivent pas apparaître robotiques. Il faut donc choisir le bon logiciel qui ne déshumanisera pas votre stratégie.

6. Ne pas interagir directement avec les candidats

Même si les logiciels de recrutement servent à simplifier et à accélérer l’ensemble du processus de recrutement, vous ne pouvez pas compter sur eux à 100%. Certains recruteurs ont tendance à commettre cette erreur, ce qui pourrait rendre le processus de recrutement impersonnel et déshumanisé. Il n’existe rien de pire pour gâcher l’expérience candidat. Le manque d’interaction avec les candidats entraîne souvent une frustration.

90% des candidats qui estiment avoir été traités avec courtoisie durant le processus de recrutement encouragent d'autres personnes à rejoindre l'entreprise à l'avenir

Notre conseil : Interagissez toujours avec les candidats à chaque étape du processus de recrutement. À tout le moins, envoyez un mail de confirmation que vous avez reçu la candidature et communiquez le calendrier de recrutement. Dites aux candidats quelles sont les prochaines étapes et quand vous envisagez de reprendre contact. En cas de retard, il faut les en informer.

Afin de gagner du temps, utilisez un outil de gestion des relations pour envoyer des mises à jour personnalisées et automatisées aux candidats au fil des étapes du processus de recrutement. Ils auront ainsi une vision positive de l’entreprise en général.

7. Ne pas impliquer les salariés dans le processus de recrutement

Souvent, les recruteurs utilisent des modèles standardisées d’offre d’emploi durant leurs recrutements. Ce qu’ils ne réalisent pas est que le rôle ou les compétences requises peuvent avoir changé entre temps. Ils oublient donc d’ajouter les exigences supplémentaires dans l’annonce qui est censée être mise à jour. Par conséquent, l’offre d’emploi risque de n’attirer que des profils inadaptés.

Cette erreur se produit généralement lorsque les RH ou les recruteurs travaillent de manière isolée, mettant de côté les collaborateurs de l’équipe concernée et oubliant ainsi de les consulter sur les tâches et les besoins réels et relatifs au poste à pourvoir.

Notre conseil : Prenez le temps de vous faire expliquer le besoin par les membres de l’équipe que la recrue devra rejoindre. Vous pouvez les impliquer très tôt dans le processus de recrutement et recueillir leur remarques au fur et à mesure du processus de recrutement. Cela vous permettra d’affiner votre sourcing et ainsi perdre moins de temps durant la qualification des candidats.

CONCLUSION :

Pour trouver plus facilement et plus rapidement le bon candidat, les erreurs susmentionnées sont à éviter impérativement. Cela inclut notamment le manque de structure dans le processus de recrutement qui peut vous conduire à sauter certaines étapes essentielles. De nombreux recruteurs font aussi l’erreur de ne pas soigner comme il se doit leurs offres d’emploi. Pourtant, les candidats les plus prometteurs sont très sélectifs sur ce point. Et puis, ne pas tenir compte des feedbacks des candidats, qu’ils soient retenus ou rejetés, est une erreur qui vous empêche de vous améliorer en tant que recruteur.

En termes de recrutement, suivre votre intuition est fortement déconseillé. Il faut rester entièrement objectif et vous faire aider par l’intelligence artificielle si nécessaire. Les décisions biaisées sont les pires ennemies des meilleurs recruteurs. Par ailleurs, l’IA peut vous faire gagner du temps mais il faut savoir l’utiliser à bon escient pour que le processus de recrutement reste humain. En cela, l’interaction directe avec les candidats est indispensable à certains stades du processus de recrutement. Ne pas intégrer les collaborateurs dans la rédaction de l’annonce, puis dans les phases de sélection peut également créer de la perte de temps.

Éviter toutes les erreurs citées dans ce billet peut être plus facile à dire qu’à faire pour les responsables RH qui doivent s’occuper d’autres tâches au sein de leur entreprise.

La solution : externaliser une partie du processus de recrutement en faisant appel aux services de Hunteed. Il s’agit d’une plateforme spécialisée dans le recrutement à distance. Hunteed vous offre l’opportunité d’entrer en contact avec des cabinets de recrutement de renom. Ces derniers vous aideront à sourcer les profils qui correspondent aux besoins de votre entreprise.

Demander une démo

L'équipe Hunteed

Par L'équipe Hunteed

L’équipe Hunteed, c’est toute une palette d’experts avérés dans leur domaine. La somme de leurs talents ? La maîtrise du digital, la connaissance approfondie du recrutement, de la relation candidat et de l’approche commerciale des entreprises, en passant par la compréhension des enjeux propres aux consultants en recrutement.