Candidat, Recruter, Talents

    Différences entre les milléniaux et la génération Z dans le monde du travail

    Le marché du travail réunit plusieurs générations et chacune d’entre elles ont leurs spécificités. Les milléniaux et la génération Z représentent notamment une importante partie de la population active. Il s’agit de deux catégories de jeunes adultes avec des façons de penser et de travailler bien distinctes. Chacune a évolué dans un contexte culturel et technologique différent qui a forgé sa personnalité et sa perception de l’emploi idéal. Décryptons ensemble les différences entre les milléniaux et la génération Z au travail.

    Les milléniaux en bref !

    D’après Pew Research Center, un centre de recherche américain, les milléniaux sont nés entre 1981 et 1996. Ils ont donc entre 26 et 41 ans actuellement. La plupart d’entre eux sont déjà dans le monde du travail. On parle aussi de génération Y. Les Millennials ont grandi avec un ordinateur et une souris à la maison. Ils ont été témoins de l’émergence des technologies numériques et d’internet. D’ailleurs, ils les maîtrisent parfaitement.

    Génération Y en bref

    Quelles sont les caractéristiques des milléniaux ?

    Les membres de la génération Y aiment travailler avec des horaires flexibles. Adeptes de la mobilité, ils sont très à l’aise avec le télétravail. Ils ont grandi en même temps que la démocratisation de l’informatique. Ils ont l’habitude de voir des technologies naître, se développer ou disparaître. Ils constituent la première génération à maîtriser les technologies digitales de manière intuitive.

    Sur le plan social, ils ont grandi sans guerre ni attaque nucléaire à la différence des générations précédentes, dont les baby-boomers et la génération X. Ce qui les rend plus pacifiques et moins stressés au travail. En revanche, les émissions télé de leur enfance et de leur adolescence les ont influencés, tout comme les grands effets spéciaux du cinéma qui leur font penser que tout est possible.

    La génération Y a assisté à l’avènement des réseaux sociaux, dont Facebook, Instagram et LinkedIn. Nous pouvons même dire que les milléniaux ont été les premiers à s’y intéresser vraiment avant même l’engouement exponentiel de ces plateformes. Ils ont joué aux jeux vidéo et continuent de le faire.

    Les Millenials sont habitués à mener des projets en équipe puisqu’ils ont évolué dans des environnements très collaboratifs, que ce soit dans les établissements scolaires ou dans la société en général. Ils sont aussi sensibles aux enjeux environnementaux.

    Ce qu’il faut savoir sur la génération Z

    Parlons maintenant de la génération Z, le groupe de ceux qui sont nés entre 1997 et 2012. Ils ont donc entre 10 et 25 ans en ce moment. Les plus âgés d’entre eux sont sur le point d’accéder à la vie active ou viennent de le faire. Ils sont nés et ont grandi avec des téléphones portables de plus en plus intelligents. Curieux, ils ont l’habitude de tout trouver sur internet. Les jeunes de la génération Z aiment découvrir le monde et beaucoup ont déjà voyagé à l’étranger au moins une fois. Ils ont ainsi l’impression que le monde leur appartient. Ils ont également besoin de savoir que leur opinion compte.

    Génération Z en bref

    Quelles sont les caractéristiques de la génération Z ?

    Cette jeune génération peut aussi être qualifiée de Digital Native, car ceux qui en font partie sont nés au milieu des smartphones, des tablettes tactiles, des ordinateurs et des consoles de jeu ultra performantes. En un mot, le high-tech fait partie intégrante de leur vie puisqu’ils ont toujours vécu avec.

    En outre, ils connaissent très bien l’importance du leadership et se dotent d’un fort esprit d’entrepreneuriat. Conséquemment, ils savent prendre des initiatives, mais peinent parfois à obéir aux ordres. Avant d’exécuter une tâche, ils ont besoin de comprendre sa valeur. Beaucoup d’entre eux ont grandi dans des familles décomposées ou recomposées. C’est pourquoi ils ont du mal avec l’autorité.

    Les jeunes adultes de la génération Z n’ont pas peur de commettre des erreurs. On leur a répété maintes fois que les échecs ne sont que des étapes menant à la véritable réussite. Le plus important est de s’améliorer et de ne pas abandonner. Ainsi, ils osent essayer et recommencer autant de fois que nécessaire. Ils considèrent le monde de l’emploi comme un lieu d’apprentissage où ils peuvent apprendre de leurs erreurs et celles des autres.

    Ils ont tendance à être utopistes et sont adeptes du confort. L’individualité et l’expression de soi détiennent une grande importance pour eux parce qu’ils ont besoin de s’affirmer. Autant ils veulent être libres, autant ils sont en quête d’engagement social. En tout cas, ils savent jongler entre le monde virtuel et le monde réel comme personne.

    Les principales différences entre les milléniaux et la génération Z 

    Dans le cadre d’un recrutement, les employeurs hésitent souvent entre les deux générations. Avant de voir un à un les points qui les différencient, nous tenons à souligner que chacune détient ses propres atouts et points faibles. De plus, tous ces jeunes sont des technophiles ouvertes aux nouveautés. Ils apprennent très vite.

    différence entre la génération Y et Z

    L’éducation et la formation

    Les milléniaux sont des diplômés universitaires qui pensent justement que les diplômes supérieurs figurent parmi les prérequis pour l’emploi. En général, ils ont suivi un parcours éducatif plus traditionnel. Ils possèdent aussi des certificats obtenus par le biais de formations spécialisées pour étoffer leur CV et affiner leurs compétences.

    Ceux qui sont de la génération Z ne se contentent pas de leurs diplômes. Et même s’ils n’en possèdent pas, ils sont persuadés qu’ils peuvent acquérir toutes les compétences nécessaires à la recherche d’emploi en suivant des formations en ligne ciblées et en regardant des vidéos. Ils testent ensuite leurs acquis sur terrain et progressent en apprenant de leurs erreurs.

    Le travail d’équipe

    La génération Y dispose d’un esprit d’équipe plus développé que la génération Z. Les professionnels appartenant à ce groupe parviennent facilement à tisser des liens étroits avec leurs collègues et à travailler en groupe. Par conséquent, c’est naturel pour eux de combiner vie privée et vie pro.

    Les jeunes de la génération Z connaissent l’importance du travail de groupe. Toutefois, ils tiennent plus à leur indépendance. De surcroît, leur compétitivité est nettement plus accrue. Chacun d’entre eux vise à être le meilleur et fait tout pour y parvenir. D’une certaine manière, ils n’ont pas envie d’avoir un métier, ils veulent plutôt accomplir des missions et relever des défis.

    La présentation

    Les milléniaux ont appris très tôt qu’il existe certains codes à respecter dans le monde du travail, qu’il est important de faire bonne impression. Pour ce faire, ils évitent les tatouages extravagants, les piercings et les coiffures trop originales. Ils s’habillent bien au bureau.

    Les membres de la génération Z sont plus ouverts d’esprit à ce niveau puisque pour eux, l’expression de soi est un droit ! Ils partent du principe qu’il ne faut jamais juger un livre par sa couverture. Puis, ils considèrent la diversité comme un atout pour chaque société. Ils choisissent souvent une entreprise partageant cette même valeur.

    Ce qui les motive…

    Les travailleurs milléniaux cherchent des entreprises qui accordent de l’importance à l’esprit d’équipe. Ils choisissent souvent des employeurs soucieux de leur santé et de leur bien-être au travail. La flexibilité des horaires est aussi un critère crucial pour eux.

    De leur côté, les jeunes de la génération Z ont beau privilégier l’esprit d’équipe, ils ont surtout besoin d’avoir un impact direct sur la collectivité. Ils sont plus motivés par les environnements professionnels qui leur assurent des leviers d’avancement pour leur carrière.

     

    Conclusion : 

    Les milléniaux et les membres de la génération Z sont tous des Digital Natives ayant grandi avec les ordinateurs, les smartphones, internet et les réseaux sociaux. Ils maîtrisent les technologies numériques même si la génération Z y est plus addicte. Avoir les deux catégories de jeunes adultes au sein de votre entreprise constitue un immense atout puisqu’elles sont complémentaires.

    Si les milléniaux sont très à cheval sur l’esprit d’équipe, la discipline, le bien-être au travail et l’écologie, les professionnels de la génération Z aiment se surpasser et n’hésitent jamais à prendre des initiatives, quitte à commettre quelques erreurs. Dans ce cas, ils apprennent la leçon et s’en servent pour avancer.

     

    En matière de recrutement, il convient d’élaborer une stratégie à part pour les candidats de la génération Y et une autre pour les talents de la génération Z. Pour cause, vous avez à recruter deux catégories de postulants avec des attentes, des valeurs et des personnalités différentes. Hunteed vous propose de trouver des experts ayant l’habitude de recruter autant des milléniaux que des profils appartenant à la génération Z.

    D’ici quelques années, les deux générations représenteront la majorité de la main d’œuvre totale. Il est important de savoir les recruter en bonne et due forme. Hunteed vous met en relation avec les meilleurs cabinets de recrutement qui vous aideront à trouver des candidats qu’il vous faut, qu’ils soient des Millenials ou des membres de la génération Z.

     

    Jean-Ghislain de Sayve

    ParJean-Ghislain de Sayve

    Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Sed non risus. Suspendisse lectus tortor, dignissim sit amet, adipiscing nec, ultricies sed, dolor. Cras elementum ultrices diam. Maecenas ligula massa, varius a, semper congue, euismod non, mi.