Recruter adroitement, Recrutement

Coût d’un recrutement : quel est-il réellement ?

Le coût d’un recrutement peut être significatif. Selon plusieurs spécialistes de la question, le coût est quasi équivalent que vous choisissiez de mobiliser une équipe de recrutement interne ou de travailler avec un cabinet de recrutement digital.

Le coût d’un recrutement est réel

En interne, comptez le temps passé par les RH et managers dans des activités aussi variées que le sourcing, le traitement des candidatures, les entretiens, l’intégration, l’accompagnement, la formation, etc. En externe, le calcul est plus aisé : la rémunération du consultant en recrutement est souvent constituée par un pourcentage du salaire annuel du candidat à recruter (entre 10 et 20 % en moyenne).

Dans les deux cas, le coût du recrutement évoluera selon le nombre de recrutement et la position hiérarchique du collaborateur. Mais on peut estimer que le coût d’un recrutement cadre d’un salaire annuel brut de 40 k€ est compris dans une fourchette entre 4 000 et 10 000 euros.

Le coût d’un recrutement raté est encore plus cher

Un recrutement raté est une perte de temps et d’argent. Le taux d’échec du processus d’embauche (TEPE) représente un coût moyen global, direct et caché, de 50 k€ à 100 k€ par embauche non aboutie, soit 4,48 % de la masse salariale totale des entreprise (source : étude cabinet Mozart Consulting, édition 2017). Cela ne constitue que la partie émergée de l’iceberg. Car c’est 18,9 % de CDI non confirmés à l’issue de la période d’essai, qui nécessiteront de reprendre le processus de recrutement au début. Ce qui aura un impact certain sur la désorganisation de vos services, l’image de l’entreprise en interne, la baisse de productivité et donc de votre chiffre d’affaires.

Le recrutement est un investissement source d’innombrables profits

Il n’est de richesses que d’hommes. C’est un travers français que de voir le verre à moitié vide, les coûts plutôt que les profits dans toute action. Changez d’état d’esprit. Voyez plutôt la valeur ajoutée d’un bon recrutement digital. Il vous assure un gain de productivité pour vos équipes. Bien réalisé, il vous permet de réduire votre taux de turn-over. L’acquisition puis la gestion des talents est un enjeu hautement stratégique pour l’entreprise, qui vous assurera les profits de demain.

Mesurer la qualité du recrutement est un défi

Réussir à le convertir en chiffres en est un autre de taille. Laurent Brouat indique 3 indicateurs clés pour le calcul de la qualité d’un recrutement : la performance sur une année du salarié recruté, la satisfaction des managers au terme de l’année écoulée et le pourcentage des nouvelles recrues toujours en poste un an plus tard.

La clé pour vous assurer un bon ROI de votre recrutement est d’avoir un processus de recrutement optimisé. Plusieurs outils de calcul vous permettent d’y parvenir, par exemple de voir la rentabilité de vos investissements en annonces d’offres d’emploi sur certains jobboards et médias, de voir la qualité de vos candidatures selon les vecteurs utilisés.