Non classé

10 tendances du recrutement pour 2021

Par L'équipe Hunteed

La crise sanitaire liée au COVID-19 a ébranlé le monde économique. L’environnement du recrutement n’y a pas échappé. Des recrutements ont été ralentis ou annulés, au détriment de la productivité de l’entreprise. Des nouvelles tendances en recrutement ont émergé avec notamment une nécessité d’être présent sur le web, qui est devenue primordiale pour recruter efficacement. Le télétravail et le numérique en général sont devenus la nouvelle norme, malgré l’espoir d’un retour à la « normale » grâce au développement des solutions sanitaires contre la pandémie. Conséquence : le recrutement pour 2021 arbore un nouveau visage, soit pour confirmer des tendances déjà en essor depuis plusieurs années, soit pour totalement les freiner et apporter des éléments tout à fait nouveaux.

10 tendances du recrutement pour 2021

1. Des contrats temporaires plutôt qu’à long terme

En 2020, le confinement a obligé beaucoup d’entreprises à envoyer leurs salariés au chômage partiel. En parallèle, pour continuer leurs activités, elles ont dû recruter de manière temporaire, afin de faire face à des besoins immédiats. Ainsi, la tendance a été aux processus de recrutement plus courts : les entreprises ne pouvaient pas se permettre un processus qui durerait 3 mois pour recruter à un poste. En conséquence, nombreuses d’entre-elles se sont tournées vers les freelances ou les prestataires (plutôt qu’un recrutement interne). Dans le cas d’un besoin d’un recrutement interne, la priorité était donnée aux profils immédiatement disponibles, afin de minimiser les pertes occasionnées par la crise. En 2021, les mesures de confinement de ce début d’année annoncent déjà le même schéma. Les recrutements seront pour les contrats temporaires, afin de palier au risque de récession désormais prévisible avec une préférence pour les freelances qui se démarquent par leur flexibilité.

2. Globalisation et diversification du recrutement

Les tendances en recrutement ces dernières années ont montré que les entreprises privilégiaient le recrutement local. Avec la crise sanitaire de 2020 qui se poursuit encore en 2021, les entreprises ne peuvent plus se permettre de limiter géographiquement la recherche de talents. Pour être efficace (et avec le télétravail et le télérecrutement qui ont la place d’honneur), il faut s’internationaliser. Diversification et inclusion sont les mots d’ordre. En élargissant sa zone de sourcing, on a accès à davantage de talents et parfois, à des tarifs moins chers qu’au niveau local, afin de résorber les pertes occasionnées par le covid-19.

3. Digitalisation du recrutement

Avec le confinement, l’isolement et les barrières sanitaires la digitalisation du recrutement est devenu obligatoire. Tout comme le travail lui-même qui s’effectue à distance, une des tendances en recrutement en 2021 sera l’augmentation de la digitalisation du recrutement. Le traumatisme du coronavirus est encore bien trop présent pour qu’il en soit autrement. Ainsi, les candidatures seront virtuelles et les interviews en vidéo, avec des logiciels spécifiques ou plus généralistes comme Zoom ou Microsoft Teams. Par conséquent, l’employeur qui veut avoir la chance de recruter doit non seulement être présent sur les plateformes virtuelles, mais doit aussi  être accessible et visible pour les candidats. Les offres d’emploi devront être encore plus mobile friendly en 2021, tout comme elles devront être optimisées pour une recherche vocale de plus en plus en vogue. L’employeur doit, en outre, se familiariser avec la technologie pour maintenir une bonne expérience candidat avec la virtualisation du recrutement.

4. Gamification du recrutement

Les talents se font rares et l’évaluation des compétences réelles d’un candidat s’est complexifiée. Par conséquent, l’employeur doit en même temps se démarquer pour attirer le maximum de talents possibles, tout comme il doit trouver le moyen de tester efficacement les compétences d’un candidat. Face à ces deux exigences, la gamification du recrutement est apparu comme la réponse adéquate, grâce à son côté ludique et entraînant et ses vertus de simulation d’une expérience réelle. Cette tendance en recrutement, qui a fait ses preuves en 2020, est approuvée en 2021. La gamification s’applique tant au sourcing qu’au recrutement à proprement dit, ainsi qu’à l’onboarding d’un candidat recruté et à sa formation.

5. Importance cruciale de la marque employeur

En 2021, un candidat ne postulera pas pour une marque à laquelle il ne fait pas confiance. Son bien-être et sa santé comptent avant toute autre chose. Aussi, l’employeur qui n’assurera pas son branding et ne rassurera pas le candidat quant au traitement qui les attend, n’attirera pas les candidatures et encore moins, les véritables talents. De plus, le confinement laisse le temps aux candidats d’être présents sur les réseaux sociaux et de vérifier la réputation de l’entreprise en tant qu’employeur. La tendance du recrutement en 2021 est donc en faveur des entreprises qui communiquent efficacement sur leur marque employeur.

6. Capitalisation sur l’expérience du candidat

Depuis plusieurs années déjà, l’expérience candidat en recrutement compte autant que l’expérience client dans le cadre d’une vente. Avec le contexte du coronavirus, elle est cruciale. Une expérience satisfaisante pour le candidat sera un capital sur lequel l’entreprise pourra investir (recommandations et partages à d’autres candidats potentiels) tandis qu’une mauvaise expérience du candidat peut lui être fatale. La tendance dans les recrutements est donc d’avoir un processus de recrutement personnalisé, clair et rapide (autant sur le site carrière que pour le reste du recrutement). Il devra porter un intérêt particulier à la préservation de la santé et du bien-être du candidat, pour une expérience encore plus positive.

7. Une utilisation plus forte des nouvelles technologies liées au recrutement

C’est la conséquence d’une forte digitalisation et globalisation du recrutement. Grâce à son efficacité, l’utilisation de l’intelligence artificielle IA) est aussi une tendance en recrutement en 2021. Elle est utilisée pour le sourcing, le screening des candidatures et pour le ranking des candidats (test de personnalité, algorithme de matching, par exemple). Les chatbots deviennent aussi des alliés de taille, ne serait-ce que pour répondre aux FAQ posées par les candidats. En outre, l’analyse et la centralisation des données sont encore plus importantes, afin de ne pas perdre un candidat potentiel, même pour un poste qui n’a pas encore été couvert. Les ATS, plateformes de recrutement et autres outils facilitant l’exploitation du big data sont des prérequis pour un recrutement efficace, cette année.

8. Priorisation et cartographie des soft skills

Aptitude à faire face à un stress maximal, faculté d’adaptation, aisance à la communication, sont autant de soft-skills qui ont démontré leur importance avec la crise du coronavirus. Aussi, en 2021, les tendances du recrutement favorisent encore plus la considération des soft-skills avant les compétences techniques (hard-skills). Jusque-là, ce n’est pas une tendance propre à l’année 2021. Cependant, ce qui change aujourd’hui est la nécessité de cartographier ses compétences par rapport à l’entreprise. L’objectif est de placer la bonne personne au bon poste, au bon moment et d’avoir une marge de manœuvre suffisante et prévue à l’avance en cas de changement brusque de la situation. La flexibilité est de mise afin de ne plus être pris au dépourvu, comme beaucoup d’entreprises l’ont été en 2020.

9. Réévaluation des compétences et focus sur les formations

Encore une fois, la flexibilité est une nécessité en 2021. Savoir réévaluer et requalifier les compétences dont on dispose déjà à l’interne, peut s’avérer être un atout de taille. Ainsi, 2021 sera aussi l’année de la valorisation des acquis – du personnel existant de l’entreprise. Leurs compétences seront réévaluées en permanence et revalorisées par des formations. Ceci permet de préparer à des postes plus importants au sein de l’entreprise ou à de nouveaux métiers, émergents de la nouvelle technologie. L’objectif est de ne pas manquer des compétences cruciales.

10. Prééminence de la compétence digitale

Les entreprises qui sont encore là en 2021 sont celles qui ont su s’adapter au contexte mouvementé de 2020. La pandémie encore en cours et les précautions à prendre, font que rien ne changera cette année. Aussi, la compétence digitale est au centre de toutes les entreprises et de tous les postes. Cela est vrai dans les tendances pour recruter, pour vendre, pour gérer l’entreprise au quotidien, pour le suivi. À côté des soft-skills, la priorité est donc donnée aux candidats qui démontrent un savoir-faire digital confirmé.

Pour résumer les 10 principales tendances en recrutement de cette année 2021 : les entreprises favorisent plus les contrats temporaires et les collaborations avec des indépendants. Les recrutements se font à l’international. Ils sont virtuels, gamifiés, avec une considération particulière pour les soft-skills et les compétences digitales. Pour un recrutement rapide, de qualité et à moindre coût, l’entreprise doit investir dans son image de marque, cartographier et anticiper par avance les soft-skills nécessaires, requalifier ses compétences à l’interne et se faire aider des nouvelles technologies.

Hunteed est une plateforme digitale du recrutement. En cette période de pandémique elle est un moyen de recruter sans prendre de risque grâce à un recrutement externalisé et digitalisé. Hunteed garantit la qualité de vos recrutements, jusqu’à l’onboarding. De plus, la solution exploite toutes les possibilités de recrutement,  par le moyen du réseau de ses experts affiliés ou par ses relations avec les autres outils, logiciels et plateformes de recrutement.

L'équipe Hunteed

Par L'équipe Hunteed

L’équipe Hunteed, c’est toute une palette d’experts avérés dans leur domaine. La somme de leurs talents ? La maîtrise du digital, la connaissance approfondie du recrutement, de la relation candidat et de l’approche commerciale des entreprises, en passant par la compréhension des enjeux propres aux consultants en recrutement.