Conseils d'expert

Le recrutement mobile : révolution ou illusion

Par L'équipe Hunteed

Depuis quelques années, le recrutement classique a connu une grande évolution avec le e-recrutement. Pour un candidat, postuler à une offre d’emploi sur internet est devenu la manière la plus simple et la plus logique pour accéder à de nombreuses offres et envoyer sa candidature rapidement.

Nouvelle révolution, c’est à présent au m-recrutement ou recrutement sur mobile de s’installer comme une alternative au recrutement classique. Cela n’a rien de bien étonnant quand on sait qu’aujourd’hui près de 50% de la navigation internet se fait depuis un smartphone et qu’une personne sur deux possédant un smartphone consulte ses mails depuis son mobile et ce, dès son réveil.

Que peut-on attendre des applications mobiles de recrutement digital et en quoi changent-elles le rapport entre le recruteur et le candidat ?

Quand le recrutement s’inspire du matching

Qui dit recrutement mobile, dit aussi nouveaux usages. Ainsi, les interfaces de recrutement sur mobile adoptent un positionnement bien plus nomade : simple et rapide. Terminés les longs descriptifs de poste et nombreux champs à remplir, il est nécessaire d’aller directement à l’essentiel.

Les applications de matching (la rencontre amoureuse) ont donc été une source d’inspiration. On retrouve logiquement une similarité entre le recrutement et la rencontre, dans les deux cas, ne cherchons-nous pas à faire correspondre deux individus ?

Avec la plupart des applications de m-recrutement c’est donc en « swipant » sur son smartphone (balayer son écran vers la gauche ou vers la droite) qu’il est dorénavant possible de rencontrer ses futurs collaborateurs. Swipez à gauche pour manifester votre intérêt pour la personne, à droite, pour passer à la suivante. On citera donc quelques applications comme Kudoz ou l’application de mise en relation de professionnels Shapr qui ont complétement intégré ce mode opératoire.

En tant que recruteur, vous vous demandez quels types de profils vous trouverez sur ces applications et si toutes les annonces sont bonnes à poster. Et bien tout dépend de vos besoins. Il faut admettre que ce type d’application ludique est souvent très apprécié lorsqu’il s’agit de « petits boulots ». Véritable agrégateur d’opportunités nécessitant peu de qualifications, ces applications s’avèrent surtout être des alternatives aux agences d’intérim et vous proposent d’atteindre un public en recherche de missions ponctuelles et temporaires. On retrouvera donc beaucoup de missions d’hôte(sse)s, serveur/ves, équipiers, etc disponibles en un mouvement de doigt.

Veillez à bien faire la différence entre les sites de recherche d’emploi qui ont une version mobile et les applications dédiées à la recherche d’emploi. Par exemple, Linkedin, Pôle Emploi ou encore Le Bon Coin peuvent se télécharger en application et s’employer dans le but de poster une annonce, mais cela restera avant tout une simple version embarquée du site web qui ne proposera pas de fonctionnalités supplémentaires.

A qui s’adressent ces applications ?

C’est donc un public relativement jeune, mobinaute au quotidien, qui est la cible privilégiée du recrutement mobile. La majeure partie des candidats recherche de la spontanéité dans le processus et sont prêts à répondre rapidement pour une proposition à échéance courte. Par exemple CornerJob, dont la devise est « Vous commencez demain ! » vous mettra en relation avec des travailleurs pour répondre à un besoin urgent mais ne sera probablement pas adaptée au recrutement d’un collaborateur pour un CDI.

Exception faite de Kudoz, qui prône une expérience de recrutement mobile « sans CV ni lettre de motivation », le marché cadre reste relativement absent quand il s’agit de recruter via un smartphone.

Pour les recruteurs, comme pour les candidats, le site carrière traditionnel ou les jobboards ont donc toujours de beaux jours devant eux. Par exemple, chez Hunteed nous constatons qu’environ 86% des connexions des recruteurs ont lieu depuis un ordinateur de bureau.

Quelle est la suite du processus du recrutement mobile ?

Le recrutement mobile soulève aussi des questions concernant les étapes qui suivent la présélection d’un candidat. Souvent ce nouveau mode de recrutement instantané nécessite tout de même de revenir au principal : la rencontre du candidat. Après avoir sélectionné un profil, le recruteur aura dans la majorité des cas envie de rencontrer sa future recrue.

A ce stade, il est donc possible que les candidats se retrouvent à nouveau dans un processus de recrutement classique, reléguant ainsi l’application mobile au simple rôle de mise en relation.

Selon les cas, il est donc probable que le recruteur décide d’envoyer un message aux différents candidats en leur demandant de compléter leur candidature avec un CV et une lettre de motivation.

En définitive, le m-recrutement ou recrutement mobile est encore loin d’être un réel substitut au recrutement traditionnel. Il offre une expérience différenciante pour le début d’un processus de recrutement, mais la réalité réapparaît lors de l’évaluation de la personnalité et des compétences du candidat.

Côté recruteur, même si la démarche n’est pas couverte de succès, proposer cette expérience permet toujours un gain de visibilité et une approche originale pour développer sa marque employeur. Même s’il ne sera pas votre moyen exclusif pour couvrir l’ensemble du processus de recrutement, il vous permettra d’atteindre des talents que vous n’auriez pas trouvés avec un moyen traditionnel.

 

Découvrir Hunteed

L'équipe Hunteed

Par L'équipe Hunteed

L’équipe Hunteed, c’est toute une palette d’experts avérés dans leur domaine. La somme de leurs talents ? La maîtrise du digital, la connaissance approfondie du recrutement, de la relation candidat et de l’approche commerciale des entreprises, en passant par la compréhension des enjeux propres aux consultants en recrutement.