Conseils d'expert

Comment le digital a-t-il révolutionné le dress code au travail ?

Par L'équipe Hunteed

S’habiller pour aller travailler : y a-t-il encore de sacrosaintes règles à respecter ?

Au travail et selon la loi, la seule tenue à respecter est celle qui est justifiée par la tâche à accomplir. Dans le digital, on imagine difficilement devoir porter tel ou tel vêtement pour des raisons d’hygiène, de sécurité ou de protection. Votre employeur doit vous spécifier les exigences vestimentaires que votre poste requière faute de quoi libre à vous de choisir le dress code que vous souhaitez.

Ce que dit la loi

Certains milieux professionnels ont des exigences vestimentaires qui entrent dans le cadre de l’exercice de fonctions spécifiques. Prenez un avocat, un pompier, un cuisinier, etc. à chacun correspond un dress code particulier. Le Code du travail stipule même qu’un employeur se doit de mettre à disposition les vêtements de travail appropriés à la tâche effectuée si celle-ci est salissante ou dangereuse (http://www.juritravail.com/codes/code-travail/article/R4321-4.html). Votre façon de vous habiller relève de votre liberté individuelle, or si vous vous trouvez souvent en contact avec de la clientèle, certaines jurisprudences pourront sanctionner une tenue inadéquate (http://www.juritravail.com/Actualite/Vetements-travail/Id/29171). Toute restriction qu’on pourrait vous faire doit en revanche être justifiée.

La seule règle est qu’il n’y a plus de règle

Vous partez du principe que votre tenue vestimentaire n’a pas d’impact sur votre capacité à travailler ? Vous avez raison. Surtout si vous travaillez dans le digital, vos vêtements peuvent difficilement vous exposer à des dangers ou obstruer vos mouvements. Toutefois, votre employeur est en droit d’exiger de vous une tenue correcte et décente. Par exemple, on se rappelle qu’en 2010, la banque Suisse UBS éditait un guide de bonnes pratiques vestimentaires de 44 pages à destination de ses salariés.

Dans ces recommandations strictes se côtoient des conseils vestimentaires, d’apparence et d’hygiène. Un employé UBS aura donc l’obligation de se raser quotidiennement, de mettre de la crème de jour et d’aller chez le coiffeur tous les mois. Ses ongles devront respecter une certaine longueur et tatouages et piercings lui seront interdits. Son odeur devra aussi être extrêmement surveillée. Pour cela il sera tenu d’éviter les endroits qui dégagent des odeurs qui pourraient s’accrocher à ses vêtements (cigarette, parfums, etc.).

Toutes ces règles ne sont pas toujours aussi strictes, depuis quelques années, on voit de plus en plus de grandes organisations réputées classiques, à l’image des établissements financiers, qui imposaient auparavant une rigueur vestimentaire assouplir leurs exigences et s’adapter ainsi aux attentes décontractées de leurs futurs talents.

A vous de juger en fonction de vos responsabilités quelle est la meilleure tenue à adopter, à la fois vis-à-vis de vos partenaires et clients que de vos collaborateurs.

Un nouveau dress code

Si vous travaillez dans le digital, le look de votre manager et de vos collègues pourra servir de jauge sur ce qui vous sera toléré en termes vestimentaires. Si leurs tenues sont décontractées et qu’ils s’autorisent l’association jean, basket et sweatshirt, vous devinerez aisément que le costard-cravate, n’est pas impératif.

Un dress code trop conventionnel pourrait même détonner dans un environnement digital placé sous le signe de la créativité et du dynamisme. Selon l’entreprise dans laquelle vous travaillez, une simple observation vous suffira à déterminer quelles sont les licences de dress code admises, du jean troué au chemisier transparent en passant par le bermuda.

Désamorcer le style classique

Les nouveaux codes en entreprises permettent de se jouer des règles classiques. Le traditionnel Friday Wear qui était l’occasion de venir de façon décontractée en fin de semaine n’existe aujourd’hui presque plus tant dress code classique et casual s’entremêlent au quotidien. Prenez une tenue tout à fait formelle et glissez-y un élément contrastant. Par exemple, pour enrayer l’aspect trop lisse du costume, de nombreux cadres le porteront avec des baskets ou ne garderont que la veste sur un jean. La jupe crayon, au même titre, sans être complètement dépassée, n’a pas de raison d’être imposée. Vos vêtements de travail sont avant tout vos vêtements, ceux qui vous correspondent.

Attention toutefois à l’uniformatisation inverse. Aujourd’hui en start-up ou dans les métiers du digital, le jean + Stan Smith n’a plus rien d’original ou de décalé. Cet ensemble est même devenu un dress code à part entière. Presque cliché, cette tenue témoigne de votre milieu professionnel comme le ferait une blouse de médecin. Si vous devez représenter votre boîte à l’extérieur pour un rendez-vous professionnel, il sera même mal avisé de choisir de vous y rendre en costume. En étant le reflet d’une entreprise jeune et décontractée qui mise sur l’entreprenariat ou le digital, vous aurez même intérêt à ne pas paraître trop classique, voire coincé.

L'équipe Hunteed

Par L'équipe Hunteed

L’équipe Hunteed, c’est toute une palette d’experts avérés dans leur domaine. La somme de leurs talents ? La maîtrise du digital, la connaissance approfondie du recrutement, de la relation candidat et de l’approche commerciale des entreprises, en passant par la compréhension des enjeux propres aux consultants en recrutement.

x