Conseils d'expert

Candidat idéal : n’en rêvez plus, trouvez-le !

Par Sylvie Fleury

À la recherche du candidat de vos rêves ? Entre valse à trois temps et jeu de billard à trois bandes, comment vous assurez que le consultant en recrutement choisi sera le bon passeur de talents ? La relation recruteur/consultant/candidat est fructueuse si chacun sait endosser le bon rôle.

Par Sylvie Fleury, co-fondatrice et dirigeante d’Hunteed.

Recruter peut être un moment stressant et, avouons-le, parfois pénible. Non, vous n’êtes pas le seul ou la seule à le penser lorsque vous vous mettez en quête du candidat rêvé. On met tellement de soi dans un recrutement qu’un raté fait mal. Se faire entourer apparaît comme une évidence, l’équation « bon consultant = bons candidats = recrue idéale » n’en est pas une.

Besoin du meilleur candidat ?

Votre obsession, à raison, est de ne pas rater LE candidat. Il est illusoire d’espérer trouver la perle rare au hasard d’un job-board ou sur le dessus d’une montagne de CV. Mettre sur l’affaire plusieurs cabinets de recrutement n’est pas une formule magique. Multiplier les points de contact vous force à répéter le même brief. Et rien ne vous garantit que l’un des 3, ou même des 5 consultants mobilisés, soit la passerelle vers votre objectif. Et un doute lancinant peut s’installer : ai-je sollicité le(s) bon(s) consultant(s) ?

Jouez la transparence

Difficile défi que d’arbitrer entre, d’un côté, un cabinet généraliste qui ratisse large, et, de l’autre, une boutique spécialisée, pointue, mais sans la même force de frappe. Un recrutement plus simple, plus rapide et moins cher, serait-ce donc une chimère ? Pas du tout. Deux conditions à cela cependant. La première consiste à jouer la transparence sans réserve sur vos mandats en cours. De l’exclusivité faites fi. Seuls les consultants aguerris qui ont une vision claire de leur portefeuille de candidats se positionnent alors. La seconde : ayez pour objectif que consultants et candidats soient les premiers à tirer leur épingle du jeu.

L’artisan plutôt que le conquérant

La valeur ajoutée d’un cabinet de recrutement ne réside pas dans la rédaction d’un contrat commercial, le recouvrement de facture ou la gestion d’une plate-forme de partage de documents. C’est bien pour leurs compétences en sourcing et screening que vous faites alliance. Évaluer ce qui fait la force d’un candidat, suivre sa carrière pour les cueillir au juste moment de leur parcours, voilà toute l’essence de leur expertise. Mener ainsi trois à quatre recrutements par mois (plutôt qu’un à deux, ce qui correspond à la moyenne) lui permet de réguler son activité tout au long de l’année et de se concentrer sur son savoir-faire.

N’attrapez dans vos filets que les candidats qu’il vous faut

Plaçons-nous maintenant du côté des candidats. Ceux qui se sentent bien dans leur poste ne souhaitent être contactés que pour des missions qui les interpellent vraiment. Lorsqu’on se trouve entre deux jobs, contacter des cabinets en s’entendant dire « on vous rappellera » grignote le capital en énergie pourtant requis. La probabilité de nouer un contact avec le consultant en recrutement qui, par le plus grand des hasards, a un poste à pourvoir correspondant au profil s’avère très faible. A contrario, s’il est connecté à un large vivier de missions en cours, le consultant justifie son rôle de mise en relation qualifiée.

Ciblez large, mais visez juste

Le point d’équilibre se fait donc en mobilisant, parmi toute une armée de consultants, ceux qui sont les plus à même de capter le bon profil au bon moment. Invitez-les à se positionner eux-mêmes sur les missions pour lesquelles ils sont en contact avec les meilleurs candidats. Allier le volume et la précision vous assure une short-list passée au tamis qualitatif d’un regard expert. Pour cibler large, mais viser juste, un autre métier se dessine, celui de la mise en relation à grande échelle entre entreprises qui recrutent et consultants experts.

Pour faire gagner du temps aux consultants comme aux candidats, révisez votre mode opératoire. Ne jouez dans le recrutement, que le rôle qui vous incombe vraiment : exprimer votre besoin et opérer le choix final.

Une relation de long terme

Reprenez ensuite les rênes pour offrir à la nouvelle recrue toutes les chances de réussir, sur le moyen comme sur le long terme. Parcours d’intégration, montée en compétences, accompagnement à la prise de responsabilité, mobilité interne, management innovant… les chantiers ne manquent pas pour qui veut s’entourer des meilleurs talents.

Afin de relever ces défis, l’équipe Hunteed partage avec vous, dans ce blog, les conseils de ses experts, le regard affûté de professionnels des RH, les retours d’expérience des entreprises innovantes et une veille sur tout ce qui se dit sur le recrutement d’aujourd’hui… et de demain.

Nous sommes à l’écoute. Faites-nous part de votre expérience et de vos besoins. Et parlons-en ensemble ici… ou dans la vraie vie.

 

Crédit photo : Pexels
Sylvie Fleury

Par Sylvie Fleury

Sylvie navigue depuis 15 ans dans la galaxie du web, dont six années comme directrice générale adjointe Europe du site de rencontres Meetic. En 2014, elle a co-fondé Hunteed pour mettre au service du secteur du recrutement son expertise de la mise en relation via une plate-forme digitale.

x